000138112_896x598_c 1.png
L'Argus de l'assurance
mardi 29 novembre 2022

Assurtech : un nouvel acteur se lance sur le cyber

Le marché naissant de l’assurance cyber est dans le flou. Une récente étude de l’Amrae soulignait d’ailleurs que de plus en plus d’entreprises renonçaient à souscrire une telle police, notamment du côté des petites et moyennes sociétés.

C’est pour répondre à ce contexte délicat qu’un nombre croissant d’assurtech a décidé, ces derniers mois, de repenser ce marché. En France, c’est désormais Dattak qui se lance officiellement en ce 21 juin : la start-up a conclu une levée de fonds de 7 millions d’euros auprès de XAnge et de divers business angels.



Matthieu Bébéar au conseil d'administration

Son offre, ciblée pour les TPE/PME, ne se limite pas à la seule assurance. L’assurtech propose en effet des outils technologiques de maîtrise du risque, lui permettant d’affiner ses tarifs pour chaque entreprise. La souscription se fait en deux minutes (le devis en une seule) de manière totalement dématérialisée pour séduire ses courtiers partenaires.


Dattak entend protéger à moyen terme « des dizaines de milliers d'entreprises » : elle prévoit déjà plus de dix recrutements en 2022. Wakam, enfin, est le porteur de risque de cette jeune pousse.

L’entreprise a été créée fin 2021 par l’entrepreneur Benoît Grouchko et Charlotte Couallier, passée notamment par Hannover Re, Axa France et Leocare – elle est aussi au conseil d'administration de l'Institut des actuaires. Le directeur du développement commercial de Dattak, Damien Damamme, vient de son côté d’Allianz France. Enfin, le conseil d’administration de l’assurtech compte parmi ses membres Matthieu Bébéar, longtemps directeur général délégué d’Axa France avant de rejoindre SPVie Assurances fin 2021, qui fait justement partie des business angels de Dattak.